Pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine


Histoire

Place à l'automobile! Presqu'un siècle après la construction du chemin de fer Canadien Pacifique qui installe 5 000 km de voies ferrées, de l'Atlantique au Pacifique, le réseau routier se modernise et prend de l'ampleur.

Mais, le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres. Pour faciliter la circulation entre la rive sud et l'île de Montréal, des villages sont sacrifiés. Les résidants de Longue-Pointe ne peuvent oublier que la construction du pont-tunnel Louis-Hippolyte-LaFontaine au début des années 1960 a entraîné la démolition de résidences, de commerces et de leur église paroissiale Saint-Francois-d'Assise. Bien que certaines maisons aient été déménagées, impuissants, ils ont assisté à la destruction de leur village qui date de 1724!

Inauguré le 11 mars 1967 par le premier ministre du Québec Daniel Johnson, à quelques jours de l'ouverture d'Expo 67, le pont-tunnel plonge sous le fleuve sur une distance de 1,5 km. Il s'inspire d'ouvrages semblables à Cuba et en Colombie-Britannique et la technique d'origine danoise utilisée pour construire les sections du pont-tunnel attestent de l'entrée du Québec dans la modernité.

Image : HM_ARC_003214

Entrée du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine

Photographie
Transports Québec
© Transports Québec © Héritage Montréal

Image : HM_ARC_003221

Ancien poste de contrôle du pont-tunnel

Photographie
Transports Québec
© Transports Québec © Héritage Montréal